[01] Notre Département n°12 jui/aoû 2011
[01] Notre Département n°12 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 59,8 Mo

  • Dans ce numéro : 2011-2014 une nouvelle étape.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Au lendemain des élections cantonales, la majorité de gauche, confortée, s’est aussitôt mise au travail. Objectif : sans nier les difficultés financières, s’efforcer de répondre aux attentes de nos concitoyens en allant encore plus loin vers davantage de concertation et vers un développement plus durable et solidaire de notre territoire. L’Agenda 21, l’aide aux communes ou la gestion de l’eau sont quelques-uns des chantiers en cours. Et, plus que jamais, le service public départemental joue, au quotidien, un rôle essentiel à vos côtés, qu’il s’agisse de l’action sociale, des collèges, des routes… 2011-2014 : une nouvelle étape pour un département fort, pour vous, avec vous. Après trois années d’action marquées par la nécessité de rééquilibrer les dépenses du Conseil général tout en préservant le dynamisme de l’Ain, le Département veut aller plus loin dans son engagement auprès des habitants. Toutefois, la crise n’est pas encore dernière nous et l’action départementale s’organise dans un contexte difficile. Sur le plan économique et social, l’embellie annoncée par le gouvernement tarde à se faire sentir. Le rôle du Département comme premier bouclier social face à la crise reste prioritaire. Pas question de rogner sur les dépenses sociales visant à protéger les plus vulnérables. D’autre part, le Département de l’Ain, au même titre que tous les autres, doit faire face aux dangers que représentent pour les habitants les réformes territoriales et le désengagement financier de l’État. Concertation Dans l’Ain, la majorité départementale a choisi de ne pas rester les « bras ballants », mais d’agir et de faire preuve d’innovation et d’imagination pour poursuivre ses missions. Le Département veut jouer un rôle moteur car l’échelon départemental est proche des communes et des habitants. La concertation avec les habitants et les partenaires du Conseil général sera par conséquent l’un des enjeux majeurs de cette nouvelle mandature. Dès l’automne prochain, les nouvelles conférences territoriales sur l’ensemble du territoire, avec les maires et présidents d’intercommunalités de l’Ain, pour l’attribution d’aides aux communes, mais aussi les réunions publiques de l’Agenda 21, avec les habitants (lire aussi p.10) marqueront la mobilisation des forces vives de l’Ain pour construire l’avenir de nos territoires. Engagements Solidarité, jeunesse, aménagement du territoire, qualité de vie... : des dossiers prioritaires sont aujourd’hui sur le bureau de l’exécutif. En faveur des personnes âgées, par exemple, la refonte du schéma gérontologique en lien avec l’Agence régionale de santé souhaite repenser la rénovation des maisons de retraite, davantage en adéquation avec les besoins géographiques et améliorer ainsi leurs conditions de vie et leur prise en charge. Les coopératives, mutuelles, associations qui s’efforcent de conjuguer cohésion sociale et solidarité avec emploi et croissance, seront plus largement soutenues par des dispositifs pour l’économie sociale et solidaire. Pour la jeunesse, les investissements en faveur des collèges se poursuivent avec les projets de 8 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – n°12 juillet-août 2011 Fil conducteur de l’action départementale pour les AGIR AVEC VOUS, AUJOURD’HUI, POUR DEMAIN ! La concertation avec les habitants et les partenaires du Conseil général sera l’un des enjeux majeurs de cette nouvelle mandature.
trois prochaines années : nouveaux collèges dans le Sud-Bugey et le Val de Saône, les restructurations et rénovations à Meximieux et Hauteville-Lompnes et le projet de restructuration à Châtillon-sur- Chalaronne. De nombreux projets pour l’environnement et le développement durable sont engagés comme pour l’aménagement du territoire, avec notamment la reforme de l’aide aux communes. Fil conducteur de l’action départementale pour les trois prochaines années : agir avec vous, aujourd’hui, pour demain ! L’Éclairage de Christophe Greffet, vice-président chargé des finances L’Ain investit davantage que les autres départements de france Après une année 2010 particulièrement délicate sur le plan financier, à cause de la forte hausse des dépenses sociales et de la suppression de la taxe professionnelle, le Département a dû mener une politique courageuse pour maintenir sa capacité à honorer ses engagements pour les années futures. Malgré le contexte d’incertitude dans lequel évolue le Département, il a réussi à préserver ses grands équilibres financiers. Cependant, ils n’ont pu être obtenus qu’au prix de choix difficiles et notamment par la réduction des investissements. Le niveau d’investissement global du Département, de 154 millions d’euros pour 2010, reste cependant supérieur à la moyenne nationale pour les départements de même strate* et supérieur au niveau d’investissement antérieur à 2008. » * Département de la strate 500 000/600 000 habitants ÉCONOMIE L’AIN, « MARQUE » ÉCONOMIQUE DE POINTE ! DR L’Ain est le département le plus industrialisé de France (part de l’emploi industriel dans l’emploi total). Un rang qu’il tient à conserver en renforçant l’attractivité du département et ainsi garantir l’emploi. Pour faire valoir les atouts de l’Ain auprès des décideurs économiques, pour promouvoir cette excellence économique, accueillir les investisseurs, séduire les porteurs de projets, favoriser l’activité et l’emploi dans notre département, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et le Conseil général ont créé, il y a 6 ans, la Mission économique de l’Ain (MEA). Aujourd’hui, une nouvelle étape est franchie avec le lancement d’une marque économique départementale : « Ain : Demain est déjà dans l’Ain ». Elle sera au cœur de la campagne de promotion orchestrée par la MEA dans les mois à venir. C’est d’une seule voix que l’Ain, département réputé « rural », affiche plus que jamais son excellence, ses ambitions et ses atouts industriels. Plus d’infos : 04 37 62 19 10 www.ainvestir.fr Le collège Sixdenier à Hauteville-Lompnes, exemple d’investissement pour la jeunesse 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :