[01] Notre Département n°11 mar/avr 2011
[01] Notre Département n°11 mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de mar/avr 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : vie locale 100% sport !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRIBUNE/Les groupes politiques ont la parole GROUPE « L’AIN À GAUCHE » Pour une réforme de la dépendance efficace et juste Après des mois de lutte de tous les Conseils généraux, de gauche comme de droite, le gouvernement a enfin reconnu notre impasse financière et promis une grande réforme du financement de la dépendance. Plus encline aux calculs électoraux que budgétaires, la droite de l’Ain demeure malheureusement la seule de France à nier les graves conséquences de l’explosion des dépenses sociales sur nos finances. Elle fait preuve une fois de plus de son irresponsabilité en la matière, la même qui l’avait conduite à endetter le département à grand renfort d’emprunts toxiques. Notre majorité choisit, aux côtés des autres départements, de garantir l’avenir du vivre-ensemble sur nos territoires. Nous appelons de nos vœux ce grand chantier de la dépendance, qui doit permettre d’attribuer aux allocations de solidarité universelle aujourd’hui à la charge des départements (Allocation Personnalisée d’Autonomie, Prestation de Compensation du Handicap et RSA), une ressource nationale pérenne. Néanmoins, nous mettons en garde contre une réforme à la marge et des mesures conjoncturelles qui pèseraient au final sur les bénéficiaires de ces allocations. Les récentes interventions de l’association France Alzheimer, qui craint d’être écartée du débat par le Gouvernement, ne sont pas de nature à nous rassurer. Nous ne laisserons pas le gouvernement transformer cette réforme nécessaire aux plus fragiles d’entre nous, en une opération de communication qui n’apporte aucune réponse réelle à ceux qui devraient pouvoir compter sur la solidarité nationale. Les élu(e)s du groupe L’Ain à Gauche www.ainagauche.fr GROUPE ID Budget de repli Nous avons, le 13 décembre, lors de la session budgétaire, eu la présentation du Budget Primitif du Département. Il en ressort, qu’après deux années de prises de position souvent inopportunes, ajoutées à la crise économique qui a fragilisé l’ensemble de notre système, la majorité a été obligée de prendre les résolutions nécessaires pour amener des baisses de fonctionnement en diminuant les participations sur les missions facultatives, en baissant le Budget de la Communication et aussi en limitant la hausse de la masse salariale à 1%. Mais aussi, malheureusement, en annonçant une diminution des investissements à hauteur de 11 millions d’euros ce qui est totalement regrettable pour le développement des entreprises et de notre Département. Néanmoins, et malgré un budget de fonctionnement et des investissements en baisse, il nous faut déplorer une nouvelle hausse de la fiscalité de 4% sur la taxe foncière. Cette hausse, que nous rejetons, est supposée apporter 2 millions de recettes supplémentaires alors que le montant perçu sur les droits de mutations est très sous-évalué et apportera certainement cette recette complémentaire. C’est parce que nous refusons la baisse des investissements, la diminution des participations, et surtout une hausse de la fiscalité, que notre Groupe, le Groupe ID, a voté contre ce budget au motif qu’il manque d’ambition et se limite à n’être qu’un exercice comptable qui conduit à la dégradation des politiques publiques. Groupe des élus Indépendants-Démocrates Daniel Juliet Gérard Paoli Michel Perraud Indisponible pendant la session, Jean CHABRY n’a pas pris part au vote. 22 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°11 mars 2011 GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE Le budget 2011 : un budget courageux ? Non…. un budget injuste Le budget primitif présenté pour 2011 par la majorité de gauche a, malheureusement, été conforme aux orientations budgétaires contre lesquelles nous nous étions élevés en octobre. Ainsi, les dépenses de fonctionnement courant de la collectivité augmentent de 3% alors que les dépenses d’investissement (hors remboursement de la dette) régressent de 7,5% et qu’une baisse de 25% des projets est programmée pour la période 2011/2013. Les jeunes et les personnes âgées sont pénalisés, la profession agricole malmenée par une baisse sans précédent des aides qui lui sont accordées, le monde associatif mis à mal par la diminution de 15% de ses subventions, les dépenses d’avenir sacrifiées. On peut d’ailleurs craindre que la diminution conséquente des travaux entrepris directement par le Conseil Général (collèges, routes…) assortie de l’arrêt des subventions accordées aux communes pour les aider à développer leurs projets, aggravent la crise du bâtiment et des travaux publics, et donc, le chômage. Et comme si tout cela n’était pas encore assez pénalisant pour les habitants de l’Ain, la majorité de gauche a aussi prévu, une augmentation de 4% du taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties et un endettement supplémentaire de 74 millions d’euro ! Notre groupe n’a évidemment pas voté ce budget contenant des choix politiques très éloignés des propositions que nous aurions adoptées même en période de difficultés financières. Un budget courageux et solidaire ? Non…. un budget injuste et sans ambition qui fait payer aux seuls habitants de l’Ain la mauvaise gestion de la majorité de gauche ! Le groupe d’Union Républicaine http://unionrepublicaine01.wordpress.com
LES DÉCISIONS DU CONSEIL/Compte rendu de l’Assemblée C’EST VOTÉ Réunis en session, les élus ont adopté, notamment, les mesures suivantes : Protection de l’enfance Le Département vient de signer une convention d’objectifs et de financement avec l’association « Le petit chemin » à Châtillon-sur-Chalaronne. Cette structure peut accueillir en permanence 6 enfants en grande difficulté sociale et familiale, victimes de maltraitance, qui ne peuvent pas être placés dans des familles d’accueil, ni en collectivité. Ce lieu de vie propose une prise en charge particulière à ces enfants. Le Conseil général versera en 2011 une dotation de 350 334 pour le fonctionnement de l’établissement. A350 Duqueine Rhône-Alpes, entreprise basée à Reyrieux, vient de conclure un important marché avec Airbus pour construire des pièces de l’A350. Le site étant inadapté pour la fabrication en série des produits aéronautiques, la Communauté de communes Saône-Vallée a proposé un déménagement à Duqueine dans la future zone d’activités de Civrieux. Afin de préserver les emplois, nombreux sur place, et le développement économique du Val-de-Saône, le Département apporte une aide de 520 000 à l’intercommunalité pour faire décoller le projet (aménagement de la zone d’activités de Civrieux et construction d’un bâtiment industriel pour l’entreprise Duqueine sur la zone d’activités). Micro-crèche à St Cyr s/Menthon Un logement existant sur la commune de Saint-Cyr va être aménagé pour accueillir une micro-crèche. Pour permettre à chaque famille de trouver une solution de garde à proximité, le Département favorise ce type d’établissement. L’aide du Conseil général s’élève à 24 300 pour 9 places créées par la Communauté de communes du canton de Pontde-Veyle, porteuse du projet. 12 marpa Le Département s’était engagé à financer douze projets de construction de Marpa (Maisons d’accueil rural pour personnes âgées). L’objectif est en passe d’être atteint. Plusieurs structures vont sortir de terre. Marlieux, Pont-de-Vaux, Champfromier et Neuville-les- Dames ont obtenu les financements nécessaires. Le Conseil général, soucieux de permettre aux personnes âgées de trouver un hébergement adapté près de chez elle, participe aux investissements immobiliers et à l’achat de mobilier. Ces 4 Marpa bénéficient d’une enveloppe totale de près d’1,7 million d’euros. Lait de montagne Maintenir des activités agricoles dans un secteur de montagne, c’est préserver l’environnement car les prés pâturés sont préservés de l’enfrichement. Deux projets qui visent cet objectif viennent d’être adoptés. La fruitière de St-Martin-du- Fresne va s’agrandir et construire de nouvelles caves d’affinage pour transformer le lait des quinze producteurs du secteur en Comté, fromages blancs, beurre et crème. Cette activité économique permet d’entretenir environ 1 725 ha. Une aide de 80 000 a été attribuée au projet. Un peu plus en altitude, le Sivom des 3 villages (Mijoux-Lélex-Chézery) s’est mobilisé pour installer un jeune agriculteur dans une zone ou il ne reste qu’une seule exploitation. Arnaud Desmaris va élever 40 vaches montbéliardes et livrer son lait à la coopérative de Chézery. La subvention de 90 000 au Sivom va permettre de construire un bâtiment d’exploitation. Multisports Les jeunes de Mogneneins vont pouvoir se bouger le week-end et après l’école. Un terrain multisports sera aménagé avec le concours du Département à hauteur de 18 000. À Bellegarde-sur-Valserine, c’est le sol du centre sportif Marcel Berthet qui va recevoir un parquet neuf pour un montant de 118 455 et un taux d’aide du Conseil général de 18%. Les footballeurs de Meillonnas, eux, vont courir sur un terrain remis en état, toujours vert puisqu’il sera doté d’un système d’arrosage. Montant de l’aide départementale : 8 087. Vouv’tia Venou Le patois bressan n’est pas l’apanage des anciens. L’association « Vouv’tia Venou » regroupe quatre jeunes musiciens qui collectent textes et musiques traditionnelles bressanes. Ils les transforment en morceaux adaptés au répertoire des musiques actuelles. Dans le cadre du dispositif « Projets jeunes », ils vont recevoir une aide de 1000 afin de réaliser une maquette de cinq titres pour promouvoir leur travail de valorisation du patrimoine oral. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :