[01] Notre Département n°10 déc 10/ jan 2011
[01] Notre Département n°10 déc 10/ jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de déc 10/ jan 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : agriculture... l'Ain choisit le goût avant tout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
LE GUIDE/Découvrir Maisons de campagnes Notre habitat façonne notre cadre de vie. Dans l’Ain, le petit patrimoine rural contribue à la diversité des paysages et atteste de l’histoire de nos territoires. Ferme bressane, maison vigneronne du Revermont, four banal dans le Bugey… Leurs caractéristiques architecturales sont le ciment de l’identité culturelle des pays de l’Ain et leur confèrent un caractère touristique remarquable. CAUE de l’Ain FERMES BRESSANES : STARS DU BOCAGE Elles symbolisent les paysages bressans et sont aujourd’hui des curiosités touristiques incontournables. Leur construction témoigne de l’activité agricole d’antan. De plain-pied ou à étage, la ferme bressane marque par sa taille : elle regroupe sous le même toit le logement du fermier ainsi que de vastes volumes pour le grenier, les étables et les granges. La toiture, recouverte en tuiles « canal », protège les murs de la ferme en bois et en terre, particulièrement fragiles face aux intempéries. Couvert à quatre pans, le toit est toujours largement débordant et à faible pente. Les auvents, formés par l’avancée du toit, sont soutenus par des « pieds de chèvre ». Le colombage ou encore la mitre, souche de la cheminée ornant le toit, constituent le caractère original des fermes bressanes. FERMES DE LA DOMBES ET COUR CARRÉE Souvent discrètes, les fermes de la Dombes sont isolées et éloignées des voies de passage. Elles apparaissent au loin dans le paysage. Leur architecture est caractérisée par des volumes simples et massifs. La ferme se compose de plusieurs corps de bâtiments se refermant sur une cour protégée des regards extérieurs. Ces fermes à « cour carrée » ont quasiment toutes 30 Notre département, le magazine azin du Conseil général é de l’Ain la – N°10 décembre 2010 disparues, l’intégralité des bâtiments n’ayant pu être conservée au fil des ans. Une galerie couverte en bois agrémente parfois la façade et protège l’habitation. Les murs en pisé, enduits à la chaux, sont préservés de l’humidité par un débord de toiture et un soubassement en briques ou en galets. À la différence des fermes bressanes, la composition architecturale des fermes dombistes s’oriente davantage vers un aspect utilitaire que pittoresque. RESPECTER LE STYLE D’UNE MAISON ANCIENNE : LE CAUE VOUS CONSEILLE Le CAUE de l’Ain (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) est un organisme public mis en place par le Conseil général. Il apporte son expertise aux particuliers et conseille pour l’intégration architecturale des projets de construction ou de rénovation. C’est aussi un fonds documentaire de plus de 5 000 ouvrages en libre consultation, sur rendez-vous, qui vous aideront à redonner l’esprit d’autrefois à votre habitat. Plus d’infos : 04 74 21 11 31 - www.archi.fr/caue01
pour tous ! Photo : Aintourisme/Aline Périer CAUE de l’Ain REVERMONT : LA MAISON DES CAVETS Cavets, c’est le nom donné aux Revermontois au temps où l’activité viticole était encore forte. Si les vignes ont aujourd’hui quasiment toutes disparues dans le Revermont, l’héritage viticole de cet ancien grand vignoble perdure dans l’architecture des maisons. La cave, sous la montée d’escalier extérieur, est voûtée et enterrée, sous la « majon » (local d’habitation). Elle participe à l’identité architecturale du territoire. La montée HAUT BUGEY : LE DREFFIA SERVI SUR UN PLATEAU Sur le plateau d’Hauteville, l’habitat répond aux exigences de la vie en moyenne montagne. Les hivers étant parfois très long, la maison doit avant tout abriter une grande quantité de foin et de bois. Le logement des hommes occupe la plus petite place au profit des granges et des étables. La présence du « dreffia » (bardage bois) sur la façade principale qualifie fortement l’architecture de la maison. Les planches de bois qui le protègent prennent avec le temps une couleur grise. Son usage servait à remiser le bois, les petits instruments agricoles et les bidons de lait. Avec le concours d’Aintourisme d’escalier conduit à la cuisine. Près de l’habitation située en bout du bâtiment on retrouve l’écurie pour les bêtes et la grange qui recevait le pressoir. Aujourd’hui, bon nombre de maisons du Revermont rénovées font apparaître la pierre sur les murs des façades. Il s’agit plutôt d’un phénomène de mode que d’une réelle tradition. À l’origine, les murs de pierre étaient presque toujours enduits afin d’être protégés de la pluie, du gel et de l’érosion due au vent. BAS BUGEY : ENTRE PIERRES ET VIGNES Avec le développement de l’activité viticole après la Révolution française dans le Bugey-Valromey, l’homme a adapté son habitat aux nécessités de son activité. La cave devient alors une vaste pièce, incontournable de la maison et souvent intégrée à l’habitation principale. La voûte de pierre et la terre battue lui garantissent fraîcheur et degré d’humidité idéal pour la conservation du vin. À l’extérieur, c’est bien souvent un petit escalier en pierre qui permet d’accéder à l’entrée de la maison. La pierre calcaire de couleur gris-blanc, extraite dans les carrières environnantes, donne aussi son aspect singulier à la maison vigneronne bugiste. On la retrouve également sur la toiture. Les pignons à redents, couverts de lauze (pierre calcaire) et posés en escalier sur les toits, sont l’une des caractéristiques majeures des habitations du Valromey ou de Belley et complètent la silhouette originale des maisons. La construction du four banal, présent dans chaque village, répond aux mêmes exigences architecturales. Photo : Aintourisme/Aline Périer 31 Photo : Aintourisme/Gilels Brevet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :