[01] Notre Département n°10 déc 10/ jan 2011
[01] Notre Département n°10 déc 10/ jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de déc 10/ jan 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : agriculture... l'Ain choisit le goût avant tout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRIBUNE/Les groupes politiques ont la parole GROUPE « L’AIN À GAUCHE » Budget 2011 : solidaire et juste Nul ne l’ignore désormais, l’instabilité du contexte et des réformes nationales rend l’exercice budgétaire 2011 très délicat. Face à des recettes qui fondent, les décisions furent difficiles. Dans notre « budget de crise », nous avons fait le choix de la justice : de l’accompagnement maintenu et de l’effort justement réparti. Conformément à nos valeurs, nous avons aussi réaffirmé nos priorités. Nous intensifions le soutien aux citoyens les plus fragiles et préparons l’avenir, ce que démontre notre engagement : - aux côtés de nos aînés et des personnes handicapées à hauteur de 114,5 millions d’euros, - auprès de la jeunesse et de la petite enfance à hauteur de 93,2 millions d’euros, - pour l’insertion, l’emploi, le développement économique à hauteur de 59 millions d’euros, - pour le droit au logement, à hauteur de 21,3 millions d’euros, - en faveur du développement durable des territoires enfin, pour 16,2 millions d’euros. Dans les faits, il n’est aucun abandon, ni des citoyens, ni des territoires. Nous mettons l’accent sur le maintien du service public local, partout et pour chacun. Au-delà, les efforts doivent porter sur tous : nous appliquons ainsi à nos partenaires les mêmes restrictions qu’à nous-mêmes, tout en sauvegardant la diversité des structures et les emplois en leur sein. Comme nous, chacun devra assumer ses responsabilités : les fausses annonces concernant notre action sont devenues légions, mais ne masqueront pas longtemps le soutien indéfectible et dangereux de ceux qui les profèrent à la casse nationale du service public local. Les élu(e)s du groupe L’Ain à Gauche www.ainagauche.fr GROUPE ID Avenir incertain et équilibres fragiles Le débat des orientations budgétaires de l’année 2011, qui s’est déroulé sur un fond de transparence, peut aussi soulever certaines craintes et inquiétudes quant au peu de marge de manœuvre qui existe entre une augmentation des dépenses (notamment avec des dépenses sociales toujours en hausse) et des recettes plus qu’incertaines. Notre pessimisme réside aussi dans le risque d’un mouvement de dominos qui peut être provoqué par une trop forte diminution des investissements de notre Département. Ainsi, cette conjoncture entraînerait inévitablement une souffrance des collectivités locales qui se verraient à leur tour dans l’obligation de réduire leurs investissements. Ceci serait déplorable et empreint de lourdes conséquences pour l’économie en général. Par ailleurs, dans cette période difficile qui tend à perdurer, le Département de l’Ain a dû recentrer ses aides départementales afin de parvenir à équilibrer un budget fragile. Cependant, nous resterons vigilants pour ne pas tomber dans ce que l’on pourrait qualifier de simple « saupoudrage » qui se révèlerait alors inefficace, inutile et sans grand bénéfice pour notre Département. Bref, une démarche à laquelle l’ensemble de notre groupe n’aspire pas. Groupe des élus Indépendants-Démocrates Jean Chabry Daniel Juliet Gérard Paoli Michel Perraud 22 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°10 décembre 2010 GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE La facture sera payée par les habitants de l’Ain ! La majorité de gauche du Conseil général a conduit notre département au bord de la faillite : En effet, sans reprise en main, le budget 2011 ferait apparaître un besoin de financement de 100 millions d’euros ! Les raisons : trop de créations d’emplois de fonctionnaires ; dépenses de fonctionnement de l’exécutif départemental en hausse ; augmentation de l’endettement de 31,83% en 3 ans (+ 106 millions d’euros).Parallèlement, les impôts ont pourtant augmenté de 20% depuis 2008 ! C’est cette politique qu’il faudrait remettre en cause. Au lieu de quoi, la majorité de gauche prévoit de réaliser des économies sur le dos des communes et des associations, dont les subventions seront diminuées de 15%, voire même supprimées. Au sein de la population, 2 catégories sont particulièrement touchées : - les personnes âgées accèderont plus difficilement à l’aide sociale (aide ménagère, prise en charge de l’hébergement, portage des repas à domicile…) ; - Aucune création de place nouvelle dans les établissements pour personnes âgées ; - En ce qui concerne la jeunesse : l’aide départementale à la création de crèches-haltes-garderies sera suspendue et les bourses de transport aux apprentis supprimées. Par ailleurs, la gauche prévoit aussi de baisser de 25% les investissements dans les 3 années qui viennent (routes, collèges) et aucun nouveau projet communal ne fera l’objet d’une décision de subvention en 2011 ; Malheureusement, cette liste n’est pas exhaustive ! Notre groupe s’élève vigoureusement contre ces mesures : Trop facile de faire supporter aux habitants le prix de ses erreurs sans remettre en cause sa propre gestion ! Le groupe d’Union Républicaine http://unionrepublicaine01.wordpress.com
LES DÉCISIONS DU CONSEIL/Compte rendu de l’Assemblée C’EST VOTÉ Réunis en session, les élus ont adopté, notamment, les mesures suivantes : DIVONNE Piste cyclable Le Département vient de céder à titre gratuit des parcelles à la commune qui souhaite aménager une piste cyclable entre le hameau de Crassy et le carrefour des 4 Pierres. 300 000 € Pour maintenir des emplois localement, les entreprises agroalimentaires de l’Ain doivent moderniser leur outil de production. Afin de consolider ces entreprises qui utilisent des matières premières locales, le Département a réservé 300 000 euros en 2010. Trois sociétés en ont bénéficié. Avibresse à Chalamont va remettre en état son centre de conditionnement d’œufs, pour répondre à un besoin à l’exportation, notamment vers la Suisse. Pour développer sa capacité de production, l’entreprise Miéral, basée à Montrevel-en-Bresse, va investir près d’1,2 million d’euros. 27 personnes sont employées sur le site. L’agrandissement est aussi projeté au Fumet des Dombes à Saint-André-de-Corcy. Cette augmentation de la production de poisson fumé profitera à toute la filière puisque les pisciculteurs dombistes approvisionnent l’atelier de transformation. Épicerie solidaire L’Épicerie solidaire de Bourg-en- Bresse « Au marché conté » poursuit son travail d’accompagnement social des usagers, avec le soutien du Département. Cette année, il lui a apporté une aide de près de 25 000 euros. Une conseillère en économie sociale et familiale accompagne les bénéficiaires dans la gestion de leur budget alimentaire et l’équilibre de leur situation financière. Médecins de proximité Les collectivités locales de l’Ain cherchent des solutions pour pallier le manque de médecins sur certains territoires. Le Département les accompagne dans la définition d’un projet médical de bassin de vie. Actuellement, c’est le cas des communautés de communes du lac de Nantua, de Bresse- Dombes-Sud Revermont, et de la commune de Chanay qui bénéficient d’une aide de 50% du coût de l’étude. Aide aux victimes Le Conseil général réaffirme son soutien à l’Avema (Association d’aide aux victimes et médiation dans l’Ain). Le partenariat se poursuit autour de la prise en charge des mineurs victimes et plus particulièrement des enfants qui subissent des agressions sexuelles. Un service Relais permet d’apporter une aide technique aux agents du Conseil général chargés de la protection de l’enfance ainsi qu’un accompagnement direct aux enfants victimes et à leur famille. L’aide globale apportée au fonctionnement de l’Avema par le Département se monte à 99 000 euros. Alimentec Le centre d’essais de la plateforme Alimentec, propriété du Département, a besoin d’une rénovation pour poursuivre dans de bonnes conditions les projets de recherche et développement du secteur agroalimentaire. Un nouvel atelier de conditionnement et un laboratoire d’analyses seront construits au sein de la halle technologique. L’enveloppe financière nécessaire à la réalisation de ces travaux est estimée à 300 000 euros. Amendes de police Le Département répartit le produit des amendes de police entre les communes de moins de 10 000 habitants qui réalisent des travaux de sécurisation routière ou d’accès aux réseaux. Le fonds « amendes de police de l’État » est complété par une enveloppe financière spécifique du Conseil général de l’Ain. Dans ce cadre, 133 511 euros vont ainsi contribuer à l’aménagement du cœur de village de Sainte- Julie. La commune de Saint- Trivier-de-Courtes bénéficie de 45 314 euros de crédits départementaux pour effectuer des travaux sur la place en bordure du giratoire sur les RD 975 et RD 2. Allez le sport ! 400 000 euros d'aide ont été octroyés aux 38 clubs de l’Ain qui participent à des championnats sportifs au niveau national. Cette politique départementale permet de donner aux clubs concernés les moyens d’aborder la présente saison sportive dans de bonnes conditions, de faire face aux nombreux frais engendrés par ce niveau de pratique (déplacements, frais d’arbitrage…) et de représenter notre département dans des compétitions nationales de très bonne tenue. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :